MasterCard Canada Section de la presse

Communiqués

retourner à communiqués

Grands parleurs, petits faiseurs? Même si neuf Canadiens sur dix affirment bien gérer leurs finances personnelles, la réalité est tout autre

Selon une enquête réalisée dans le cadre d’un nouveau programme de MasterCard Canada, les Québécois semblent les moins confiants au pays en matière de gestion financière.

Montréal (Québec), le 17 octobre 2005

Les familles canadiennes affirment qu’elles maîtrisent bien la gestion de leurs finances, mais les faits prouvent le contraire. En effet, selon une récente enquête effectuée par MasterCard Canada, près de neuf Canadiens sur dix estiment n’éprouver aucune difficulté à gérer les finances quotidiennes de leur famille. Pourtant, des données récentes de Statistique Canada révèlent que le taux d’épargne personnel, soit la différence entre le revenu disponible et les dépenses, a atteint –0,6 % en 2005, glissant sous la barre du zéro pour la première fois depuis 1961. Ainsi, même si les familles sont capables de gérer le quotidien, elles ne planifient pas suffisamment pour l’avenir et doivent absolument se pencher sur leur situation financière.

Pour contribuer à la santé financière des familles, MasterCard Canada a lancé aujourd'hui, en collaboration avec le Conseil de crédit du Canada, le Bilan de la situation financière familiale. La campagne comprend un jeu-questionnaire interactif conçu pour permettre aux familles d'évaluer leurs stratégies de gestion financière, ainsi qu’un guide financier à l’intention des familles qui présente les règles de base de la gestion financière et offre des conseils à propos de la façon de parler de finances en famille.

« Les familles doivent examiner de près leur situation financière », précise Diane Miquelon, vice-présidente chez MasterCard Canada. « Bien que les gens croient bien gérer leurs finances, les résultats de l’enquête semblent indiquer que la réalité est tout autre. Le point de départ d’une solide gestion financière est une communication ouverte entre les membres de la famille à propos de toutes les questions financières importantes. »

Des budgets pour tous

Au total, 60 % des participants à l’enquête ont affirmé qu’ils établissaient et tenaient à jour un budget familial. Plus de la moitié d’entre eux (57 %) disent respecter « de façon assez stricte » leur budget, tandis que seulement 33 % le respectent « de façon très stricte ».

Fait intéressant, les familles canadiennes qui touchent un revenu moyen sont plus susceptibles d’établir un budget que celles dont le revenu est élevé. En fait, 67 % des gens dont le revenu familial se situe entre 25 000 $ et 40 000 $ ont établi et tiennent à jour un budget, comparativement à seulement 50 % des ménages qui gagnent 100 000 $ ou plus par année.

« L’établissement et le respect d’un budget sont des outils essentiels à une saine planification financière, peu importe le revenu familial, affirme Mme Miquelon. Pour qu’un budget familial soit représentatif de la réalité, il doit contenir toutes les dépenses sans exception, ainsi que les économies envisagées et les objectifs à court et à long termes. »

La gestion financière doit faire l’objet de discussions

Selon l’enquête, dans 65 % des familles, une seule personne gère toutes les finances du ménage, plutôt que de partager cette responsabilité avec le conjoint.

« Lorsqu’une seule personne gère toutes les finances familiales, il y a de fortes chances que les membres de la famille ne discutent pas régulièrement d’argent ce qui peut engendrer des malentendus et des problèmes financiers, ajoute Mme Miquelon. Une saine communication financière contribue à l’atteinte d’objectifs financiers communs. »

Les enfants : parlez-leur d’argent tôt et le plus souvent possible

L’enquête de MasterCard révèle que, en moyenne, les parents canadiens croient qu’il est temps de discuter de gestion financière avec leurs enfants lorsqu’ils atteignent l’âge de 10 ans. Étonnamment, près de 20 % des participants estiment que les enfants devraient participer aux discussions concernant la gestion des finances seulement dès l’âge de 14 ans!

L’enquête dévoile également que plus de quatre parents sur dix (43 %) ne versent aucune allocation à leurs enfants, et la plupart des 55 % qui en accordent une le font pour les récompenser d’une bonne action ou de certains travaux domestiques ou encore pour permettre à leur enfant de se procurer un bien qu’il désire et non pour leur transmettre des compétences en gestion financière.

« Nous suggérons d’enseigner aux enfants la gestion financière dès l'âge où ils sont exposés pour la première fois à l’argent (généralement vers l’âge de cinq ans), affirme Mme Miquelon. Dès le moment où les enfants entrent en contact avec l’argent, ils doivent en comprendre la valeur, afin de réaliser d’où il provient et se rendre compte qu’il disparaît une fois qu’il a été dépensé. Une des meilleures façons de transmettre aux enfants des compétences en gestion financière, c’est de leur apprendre à gérer une allocation. Cette nouvelle responsabilité leur permettra d’acquérir de bonnes habitudes en matière de dépenses et d’épargne. »

L’enquête de MasterCard révèle que 55 % des parents canadiens remettent à leurs enfants âgés de 5 à 17 ans une allocation moyenne de 16 $ par semaine. Autrement dit, les enfants canadiens reçoivent des allocations totales de près de 46 millions de dollars chaque semaine, soit près de 2,5 milliards de dollars par année! Ce montant diffère selon l’âge, les enfants plus âgés recevant une allocation hebdomadaire plus élevée, puisqu’ils doivent souvent payer leurs frais de transport et leurs repas.

Points saillants de l’enquête de MasterCard Canada

Les dépenses et le budget

Au total, 85 % des familles sondées affirment assurer le suivi de leurs dépenses :

  • 44 % des familles québécoises déclarent planifier et gérer avec soin leurs dépenses; 38 % d’entre elles estiment avoir une idée générale de la façon dont elles dépensent leur argent, sans suivre de plan officiel;

Près de 90 % des Canadiens affirment n’éprouver aucune difficulté à gérer les finances quotidiennes de leur famille :

  • près de la moitié (48 %) disent n’éprouver aucune difficulté, alors que 40 % affirme éprouver quelque difficulté;
  • Les Québécois semblent avoir moins confiance en leurs compétences en gestion financière que le reste des Canadiens. En effet, les données révèlent que les Canadiens de l’Ouest ont davantage confiance dans ce domaine, alors que 57 % des Albertains et 56 % des résidents de la Colombie-Britannique affirment n’éprouver aucune difficulté à gérer les finances quotidiennes de leur famille, comparativement à seulement 40 % des Québécois.

Les enfants et la gestion financière

Seulement la moitié des parents discutent régulièrement de gestion financière avec leurs enfants :

  • 28 % en discutent chaque semaine, et 22 %, chaque mois;
  • 8 % en discutent deux fois par année, 4 %, une fois par année;
  • Étonnamment, 37 % ne le font jamais!

En moyenne, les parents canadiens croient qu’il est temps de parler d’argent avec leurs enfants lorsqu’ils atteignent l'âge de 10 ans :

  • 23 % croient qu’il est temps de discuter d’argent avec leurs enfants lorsqu’ils sont âgés de 5 à 7 ans; 28 % estiment que l'âge approprié est de 8 à 10 ans; 20 %, que cet âge est de 11 à 13 ans;
  • Près de deux Canadiens sur dix (19 %) croient qu’il faut attendre que les enfants aient atteint l’âge de 14 ans avant de leur parler d’argent.

Au moins 55 % des parents versent une allocation à leurs enfants :

  • 38 % des parents croient que l’allocation devrait permettre aux enfants d’acquérir des compétences en gestion financière;
  • 30 % croient qu’il faut verser une allocation aux enfants pour les récompenser de leur comportement ou pour des travaux domestiques qu’ils ont accomplis;
  • 14 % croient que les enfants devraient se servir de leur allocation pour leurs dépenses personnelles.

Outils et conseils pour vous aider à maîtriser vos finances
MasterCard Canada et le Conseil de crédit du Canada ont décidé de s’unir pour sensibiliser les familles canadiennes à la saine gestion financière de leur ménage, en offrant les outils suivants :

1) Si les petits cochons pouvaient parler – Un guide financier à l’intention des familles
Un outil éducatif qui porte sur les règles de base de la gestion financière et qui présente des conseils à propos de la façon de parler en famille de gestion financière, notamment pour établir des objectifs, préparer un budget, faire des économies et gérer le crédit. Ce guide, produit avec la collaboration du Conseil de crédit du Canada offre également des conseils sur la façon de communiquer et de sensibiliser chaque membre de la famille au sujet des finances familiales. Voici quelques conseils offerts par le guide :
Règles de base de la gestion financière

  • Établir des objectifs précis, tels qu’une mise de fonds pour l’achat d’une maison ou le remboursement des dettes.
  • Préparer un budget mensuel qui contient les dépenses et les économies, ainsi que les objectifs à court et à long termes.
  • Créer un journal de dépenses mensuelles et assurer le suivi des dépenses quotidiennes.

Parler d’argent en famille

  • Encourager les adultes de votre foyer à discuter entre eux afin de déterminer les objectifs financiers, puis à créer un plan pour structurer une gestion financière saine.
  • Discuter régulièrement avec vos enfants de tous âges au sujet des compétences en gestion financière propres à leur âge et à leur étape de développement.

Pour consulter le guide, visitez le site Web de MasterCard, à l'adresse suivante : http://www.mastercard.com/canada_fr/education/family

2) Le Bilan MasterCard de la situation financière familiale
MasterCard Canada offre gratuitement aux Canadiens un outil interactif en ligne appelé Bilan de la situation financière familiale. Ce bref jeu-questionnaire interactif leur donne une idée de la façon dont ils gèrent leurs finances et offre des conseils à propos d’une gestion financière saine. Voici quelques questions du jeu-questionnaire :

  • Payez-vous vos factures en retard?
  • Vous arrive-t-il d’emprunter (de votre marge de crédit, par exemple) pour payer vos factures d’électricité, de téléphone, etc.?
  • Faites-vous des économies pour assurer l’avenir financier de votre famille, en investissant par exemple dans des REER, des REEE ou des obligations d’épargne?

Pour participer au jeu-questionnaire, visitez le site Web de MasterCard, à l’adresse suivante : http://www.mastercard.com/canada_fr/education/family

À propos de l’enquête de MasterCard
Du 11 au 16 août 2005, le groupe de recherche Environics a effectué par téléphone, pour le compte de MasterCard Canada, cette enquête nationale auprès de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans ou plus. Les résultats sont considérés comme exacts à plus ou moins 3,1 %, 19 fois sur 20.

À propos de MasterCard inc.
MasterCard International est un chef de file mondial des solutions de paiements, qui fournit à ses membres, partout dans le monde, un large éventail de services innovateurs en matière de crédit, de dépôt, de monnaie électronique, de commerce interentreprises et de programmes de paiement. MasterCard gère un portefeuille de marques de paiement parmi les plus acceptées et les plus connues dans le monde, notamment MasterCard®, Maestro® et Cirrus®, et dessert des établissements financiers, des consommateurs et des entreprises dans plus de 210 pays et territoires. Sa campagne de publicité primée ça n’a pas de prix MD est maintenant présentée dans 105 pays, en 48 langues, ce qui donne à la marque MasterCard une visibilité et une accessibilité vraiment mondiales. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web de l’entreprise, à l’adresse suivante : www.mastercardinternational.com

À propos du Conseil de crédit du Canada
Le Conseil de crédit du Canada est une association nationale regroupant des organismes situés partout au Canada qui offrent des services de consultation en matière de crédit et des programmes de paiement méthodique des dettes. Ils collaborent pour sensibiliser davantage les consommateurs aux programmes d'aide accessibles et élaborer une norme nationale relative aux services de consultation sans but lucratif en matière de crédit. Les organismes communautaires membres sont gérés par des professionnels et aident chaque année des centaines de milliers de Canadiens à résoudre leurs problèmes d’endettement et à apprendre à utiliser l'argent et le crédit de façon judicieuse.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Lydia Juliano: ljuliano@capital-image.com
ou
Françoise Gaudry: fgaudry@capital-image.com
Capital-Image
(514) 739-1188, postes 26 ou 32