MasterCard Canada Section de la presse

Communiqués

retourner à communiqués

MasterCard lance la deuxième édition de la« Semaine du dossier de crédit » et incite les Québécois à vérifier leur dossier de crédit et leur cote de solvabilité

Cette semaine annonce également le lancement d’un guide intitulé Les cartes de crédit aujourd'hui, un document d’éducation portant sur les cartes de crédit à l’intention des consommateurs

MONTRÉAL, le 20 septembre 2004 – C'est aujourd'hui que MasterCard Canada lance sa deuxième Semaine annuelle du dossier de crédit, au cours de laquelle on encourage les Québécois à vérifier leur dossier de crédit personnel et leur cote de solvabilité au moins une fois par année. L’historique d'une personne et son dossier en matière de crédit peuvent avoir d'importantes répercussions sur sa capacité de louer un appartement, d'acheter une maison ou encore d'obtenir un prêt. Pourtant, selon les données recueillies par MasterCard Canada, près de deux Canadiens sur trois (63 %) n'ont jamais vérifié leur dossier de crédit personnel, et près d’un sur quatre (23 %) ignore ce qu'est un dossier de crédit. En outre, plus d'un Canadien sur dix (12 %) s’est vu refuser un prêt, une hypothèque ou l’accès à un autre type de crédit en raison d'un mauvais dossier de crédit ou d’une faible cote de solvabilité.

« Vérifier votre dossier de crédit est aussi important que de vérifier l'huile dans votre voiture, affirme Kevin Stanton, président de MasterCard Canada, car se voir refuser l’accès au crédit au moment où on en a le plus besoin peut avoir des conséquences très importantes sur le cours de la vie. »

Dans le cadre de ses efforts pour renseigner les consommateurs canadiens sur une utilisation judicieuse du crédit, MasterCard Canada offre dès aujourd'hui sans frais aux 10 000 premières personnes à en faire la demande, l’accès en ligne à leur dossier de crédit de TransUnion Canada à l’adresse suivante : www.mastercard.ca/credit101. Les dossiers de crédit de base sont toujours offerts gratuitement par la poste ou en personne dans les agences d’évaluation de crédit du Canada. Les dossiers fournis en ligne par TransUnion coûtent habituellement 14,99 $. En vertu des lois du Canada, les Canadiens ont le droit de consulter les informations qu'une agence d’évaluation de crédit détient sur eux.

« Votre dossier de crédit revêt une grande importance, ajoute M. Stanton. C'est ce que les prêteurs utilisent pour prendre des décisions concernant les hypothèques, les marges de crédit, et même les appartements. Nous espérons que la Semaine du dossier de crédit incitera les Canadiens à vérifier leur dossier de crédit et à mieux comprendre ce qui influe sur l'ensemble de leur profil de crédit. »

L’enquête de MasterCard Canada révèle également que, même si la grande majorité des Canadiens (86 %) se décrivent comme étant d’excellents, de très bons ou de bons gestionnaires en ce qui concerne leurs finances personnelles, seulement le quart (25 %) d'entre eux réussissent à épargner plus de 10 % de leur revenu net chaque mois.

En plus d'offrir une consultation gratuite des dossiers de crédit, MasterCard Canada rend disponible aujourd’hui un guide intitulé Les cartes de crédit aujourd'hui. Ce document de 16 pages explique de façon simple comment fonctionnent les cartes de crédit et aborde tous les aspects du crédit – application des intérêts, frais annuels, programmes de récompenses et le traitement du crédit par les titulaires, les émetteurs et les commerçants. Le guide Les cartes de crédit aujourd'hui est conçu pour aider les consommateurs à évaluer et à sélectionner le type de carte de crédit qui leur convient le mieux, et pour leur enseigner de quelle façon l'utilisation des cartes de crédit influe sur leur profil de crédit en général. Le guide permettra même aux Canadiens d’établir leur profil d’utilisateur de carte de crédit. Le guide Les cartes de crédit aujourd'hui est offert en fichier PDF téléchargeable à l'adresse suivante : www.mastercard.ca/credit101.

La Semaine du dossier de crédit se veut une initiative d'éducation au crédit dont le but est de sensibiliser les consommateurs aux différentes étapes de constitution d’un dossier de crédit et aux répercussions de l’historique de crédit sur leur profil financier. MasterCard Canada recommande aux Canadiens de vérifier leur dossier de crédit une fois par année pour faire le suivi des nouveaux renseignements qui y ont été ajoutés et pour s'assurer que toutes les données soient exactes. Les Québécois et les Canadiens peuvent communiquer avec une des deux grandes agences d’évaluation de crédit, TransUnion Canada (www.tuc.ca) ou Equifax Canada (www.equifax.ca), et demander que les erreurs soient corrigées.

« Comprendre et connaître votre dossier de crédit est le premier pas vers la santé financière et l’autonomie, ajoute Ken Porter, président de TransUnion Canada. TransUnion est heureuse de collaborer avec MasterCard pour encourager les Canadiens à vérifier leur dossier de crédit et les sensibiliser à l’importance d’acquérir et de maintenir une bonne cote de solvabilité. »

Sondage MasterCard Canada : que savent les Canadiens sur leur dossier de crédit et quels sont leurs comportements à ce sujet?

Près de deux Canadiens sur trois n'ont jamais vérifié leur dossier de crédit

  • À l'échelle nationale, le sondage MasterCard Canada, réalisé auprès de 2 000 Canadiens dont 500 Québécois, révèle que près de deux Canadiens sur trois (63 %) n'ont jamais vérifié leur dossier de crédit personnel.
  • C'est en Alberta que le plus grand nombre de personnes, 40 %, avaient déjà vérifié leur dossier.
  • Seul un faible pourcentage (22 %) des jeunes Canadiens (de 18 à 24 ans) avaient déjà vérifié leur dossier de crédit.

Bon nombre de Canadiens ignorent ce qu'est un dossier de crédit

  • Près du quart des adultes (23 %) ne savent pas ce qu'est un dossier de crédit.
  • Un jeune (18-24 ans) sur deux (49 %) l'ignore également.
  • Les personnes qui gagnent les revenus les moins élevés (moins de 40 000 $ annuellement par ménage) sont moins susceptibles d'être au courant -- 34 % ont dit ne pas savoir ce qu’était un dossier de crédit par rapport à 10 % des personnes gagnant les revenus les plus élevés (100 000 $ et plus).

Seulement une personne sur cinq avait vérifié son dossier de crédit au cours de la dernière année et connaissait sa cote de solvabilité

  • Des 36 % de Canadiens qui avaient déjà vérifié leur dossier de crédit, seulement un peu plus de la moitié (56 %) l'avaient fait au cours de la dernière année. Ainsi, au total, seulement 20 % des Canadiens avaient vérifié leur dossier de crédit au cours de la dernière année.

Le refus d’une demande d’accès au crédit est chose courante

  • Plus d'un adulte sur dix (12 %) s’est vu refuser un prêt, une hypothèque ou un autre type de demande en raison d'un mauvais dossier de crédit.
  • C'est au Manitoba et en Saskatchewan que l'on observe le taux le plus élevé de refus, c'est-à-dire 16 %; c'est au Québec qu'il est le plus bas à 9 %.
  • Les Canadiens de 35 à 44 ans sont les plus susceptibles de se voir refuser l’accès au crédit (19 %) alors que ce sont ceux âgés de 55 ans et plus qui sont le moins susceptibles de souffrir de cette situation (5 %).
  • Les hommes se font plus souvent refuser l’accès au crédit que les femmes (15 % par rapport à 10 %).
  • Les francophones (63 %) sont plus nombreux que leurs homologues de langue anglaise (56 %) à croire que payer le solde de leur carte de crédit à tous les mois est le facteur ayant le plus d’influence sur leur dossier de crédit.
  • Également, les Québécois (63 %) sont les plus nombreux de tous les Canadiens à croire que ce facteur a le plus d’influence sur leur dossier de crédit.
  • Les Québécois (14 %) sont aussi les moins nombreux à croire que détenir une hypothèque est l’élément ayant le plus d’impact sur leur dossier de crédit.

Alors que plusieurs Canadiens se disent en situation de survie, les autres se qualifient plutôt d'économes et d’écureuils, et peu se disent dépensiers

  • Plus du tiers des Canadiens (34 %) confirment qu’ils arrivent tout juste à garder la tête hors de l’eau : ils ont à peine assez d'argent pour payer toutes leurs factures à la fin de chaque mois.
  • Près de deux fois plus de francophones (41 %) que d’anglophones (26 %) se disent « économes ».
  • Près d'un Canadien sur trois (29 %) se décrit comme un « économe » : il paie toutes ses factures à la fin de chaque mois et réussit à mettre de côté 10 % de son revenu net.
  • Les Québécois (39 %) sont les plus nombreux de tous les Canadiens à choisir l’étiquette « d’économes ». En comparaison, seulement 25 % des répondants de l’Atlantique, 24 % des Ontariens, 27 % des répondants du Manitoba et de la Saskatchewan, 26 % des Albertains et 29 % des répondants de la Colombie-Britannique abondent dans le même sens.
  • Le quart des Canadiens (25 %) se décrivent comme des « écureuils » : ils paient leurs factures chaque mois et épargnent plus de 10 % de leur revenu net.
  • Seulement 7 % des Canadiens se décrivent comme des « dépensiers » : certains mois, ils ont du mal à payer toutes leurs factures.

Les Canadiens sont peut-être trop confiants face à leur crédit

  • Près de huit Canadiens sur dix (79 %) sont persuadés de la bonne qualité de leur dossier de crédit.
  • 38 % des répondants pensent avoir un « excellent » dossier de crédit.
  • 19 % pensent avoir un « très bon » dossier de crédit.
  • 22% pensent avoir un « bon » dossier.
  • 15 % des répondants croient avoir un dossier de crédit « moyen » ou « médiocre ».
  • Ce sont les Canadiens de 55 ans et plus qui évaluent le plus positivement leur dossier de crédit : 51 % pensent avoir un excellent dossier, contre seulement 21 % des jeunes de 18 à 24 ans.

Une grande majorité se disent compétents en matière de gestion des finances personnelles

  • La grande majorité des Canadiens (90 %) sont convaincus de gérer leur argent avec compétence.
  • 20 % des répondants estiment qu’ils sont « d’excellents » gestionnaires en ce qui a trait à leurs finances personnelles.
  • 31 % se qualifient de « très bons » gestionnaires.
  • 35 % croient qu’ils ont de « bonnes » capacités en matière de gestion des finances personnelles.
  • Seulement 13 % des répondants croient que la gestion de leurs finances personnelles est « moyenne » ou « médiocre ». 

Méthodologie du sondage

Le sondage, réalisé par le Centre de recherche Décima pour le compte de MasterCard Canada, se fonde sur des entrevues effectuées entre le 11 et le 22 août 2004. Les résultats, tirés d'un échantillon national de 2 017 Canadiens de 18 ans et plus, sont précis à ±2,2 %, 19 fois sur 20.

Quelques mots sur TransUnion

TransUnion est une entreprise d’envergure internationale du domaine des solutions liées à l’information et sur laquelle les clients peuvent compter à titre de partenaire en renseignement d’affaires et de facilitateur commercial. TransUnion offre un vaste éventail de produits et de services financiers qui permettent à ses clients de gérer les risques et de tirer profit des possibilités qu’offre le marché. L’entreprise fait appel à une technologie de pointe parallèlement à de vastes capacités analytiques pour lutter contre la fraude et faciliter les transactions de crédit entre les entreprises et les consommateurs dans de nombreux marchés. Fondée en 1968, TransUnion a son siège social à Chicago et emploie 4 100 personnes qui offrent un soutien à la clientèle dans 24 pays. Pour plus de renseignements, veuillez visiter le site Web international www.transunion.com ou le site canadien www.transunion.ca.

MasterCard International
MasterCard International est un chef de file mondial des solutions de paiements qui fournit à ses membres, partout dans le monde, un large éventail de services innovateurs en matière de crédit, de dépôt, de monnaie électronique, de commerce interentreprises et de programmes de paiements. MasterCard International propose le portefeuille le plus complet de marques de paiements parmi les plus acceptées et les plus connues dans le monde, notamment MasterCardMD, MaestroMD et CirrusMD et dessert des établissements financiers, des consommateurs et des entreprises dans plus de 210 pays et territoires. Sa campagne de publicité primée Ça n’a pas de prix est maintenant présentée dans 96 pays, en 47 langues, ce qui donne à la marque MasterCard une visibilité et une accessibilité mondiales. Pour plus de renseignements, veuillez visiter le site www.mastercardinternational.com.

Personne-ressource chez MasterCard International :
Sharon Gamsin, (914) 249-5622, sgamsin@mastercard.com
Veronika Clough, (914) 249-3198, veronika_clough@mastercard.com

Personnes-ressources chez MasterCard Canada :
Julie Brassard / Julie Deschambault, Capital-Image (514) 739-1188 postes 23 / 29
jbrassard@capital-image.com / jdeschambault@capital-image.com