MasterCard Canada Section de la presse

Communiqués

retourner à communiqués

Québécois et Canadiens : si semblables et pourtant... quand même différents !

Les Québécois sont nettement plus influencés que les autres Canadiens par le statut social; réussir professionnellement est très important pour les jeunes; faire du sport et marcher sont les passe-temps favoris des baby-boomers québécois

MONTREAL, le 26 juin /CNW/ – Le deuxième volet de l'Indice MasterCard 2003, axé sur les valeurs et les habitudes de vie, révèle que Québécois et Canadiens se ressemblent beaucoup au plan des priorités de vie, des valeurs, des loisirs et des habitudes de consommation. En outre, les différences entre les générations ne sont pas aussi marquées qu'on pourrait le croire.

Les Québécois et les Canadiens des autres provinces et territoires ont bien plus de choses en commun qu'ils ne le pensent... Dans l'ensemble, jeunes et boomers du Québec et des autres provinces sont d'accord quant à la plupart des aspects importants de leur vie :

  • l'honnêteté est la valeur la plus appréciée des Québécois et des Canadiens de tous âges ;
  • les expériences de vie ont un plus grand impact sur les valeurs et les croyances des répondants que l'influence parentale ;
  • quatre personnes sur cinq ne croient pas que le succès se mesureà l'argent gagné ;
  • une forte majorité de personnes sont en désaccord avec l'idée que le mariage est l'élément clé d'une vie heureuse ;
  • pour une majorité de jeunes âgés entre 16 et 25 ans, être à l'aise financièrement n'est pas très important; c'est encore plus vrai chez les jeunes Québécois (78 %).
  • la Charte canadienne des droits et libertés et le drapeau sont les symboles par excellence du pays ;
  • les mots « pacifique », « libre », « amical » et « ouvert » décrivent le mieux la manière dont le Canada est perçu à l'étranger selon les répondants ;
  • une forte majorité de personnes (environ quatre sur cinq) pensent qu'il est possible de faire une véritable différence en exerçant son droit de vote et en participant au processus politique ;
  • Québécois et Canadiens craquent pour la cuisine italienne et les mets chinois ;
  • et enfin, on préfère dépenser son argent pour s'acheter des vêtements, sortir et participer à des activités culturelles ou encore manger au resto.

Mais des différences marquantes s'expriment quand même spontanément! Québécois et Canadiens expriment des points de vue différents quand on parle de sentiment d'appartenance, des facteurs qui influencent l'identité ou encore de la conception du don de soi et du bénévolat. Ils n'ont pas non plus les mêmes préférences pour passer leurs temps libres.

  • Les Québécois francophones, qu'ils soient jeunes ou boomers, ont un sentiment d'appartenance plus important envers leur province qu'envers le Canada; c'est l'inverse chez les Québécois de langue anglaise et pour les Canadiens des autres régions.
  • Les Québécois accordent aussi beaucoup plus d'importance que les autres Canadiens au statut social comme facteur d'influence dans l'identité d'une personne. C'est nettement plus vrai encore pour les boomers francophones dans une proportion de près de trois pour un.
  • Les anglophones sont nettement plus nombreux à croire qu'il faille redonner quelque chose à la société dans son ensemble, alors que les francophones pensent plutôt qu'il faut prendre soin de soi et de sa famille.
  • Les boomers québécois sont deux fois plus nombreux que les autres Canadiens à préférer les sports et la marche.
  • Les Canadiens des autres régions (toutes générations confondues) sont également deux fois plus nombreux que les Québécois à préférer passer du temps en famille et avec les amis.

Autres constats intéressants du sondage

Les plus grandes priorités des jeunes québécois : réussir professionnellement, être heureux et être de bons parents Les jeunes Québécois partagent les mêmes ambitions que les jeunes des autres régions, toutefois ils démontrent plus de volonté pour être de bons parents (16 % par rapport à 10 %) que la moyenne canadienne. Note intéressante, à peine 8 % des boomers québécois ont mentionné comme une priorité celle d'être de bons parents alors que cela représente une priorité pour près de 20 % de leurs vis-à-vis canadiens.

Les Québécois sont plus portés vers les sports et la lecture que les autres Canadiens

Les boomers québécois sont deux fois et demi plus nombreux que leurs vis-à-vis des autres provinces à mentionner les sports et la marche (32 % par rapport à 13 %) comme activités qui n'ont pas de prix. Près d'un boomer québécois sur quatre (24 %) mentionne aussi la lecture, en comparaison de 12 % pour les autres. Les mêmes constats s'appliquent chez les jeunes avec 36 % pour les sports et la marche contre 17 % chez les autres Canadiens, et la lecture est préférée par 10 % des jeunes Québécois contre 7 % chez leurs vis-à-vis des autres régions.

Passer du temps en famille et entre amis : l'activité préférée des Canadiens

Les Canadiens des autres provinces sont deux fois plus nombreux que les Québécois (64 % par rapport à 30 % pour les jeunes et 69 % par rapport à 31 % pour les boomers) à répondre « passer du temps en famille ou entre amis » comme l'activité qui n'a pas de prix.

Le sexe ? A peine mentionné par les jeunes et... totalement oublié des boomers!

Le sexe n'a été évoqué que par un pour cent des jeunes Québécois et Canadiens (1 %). Quant aux baby-boomers, ils n'en ont aucunement fait mention...

Le statut social influence beaucoup l'identité des Québécois

Les boomers québécois sont deux fois plus nombreux que leurs vis-à-vis des autres provinces (26 % contre 12 %) à considérer le statut social comme é lément le plus important pour façonner leur identité propre. Ce constat est aussi vrai pour un jeune québécois sur quatre, soit 24 % des jeunes de 16 à 25 ans contre 19 % chez les jeunes des autres provinces. Interviennent ensuite l'origine ethnique et l'âge chez les jeunes alors que pour les boomers, ce sont plutôt l'origine ethnique et la religion.

Les croyances religieuses : plus importantes pour les Canadiens que pour les Québécois

Les croyances religieuses sont nommées par près de trois fois et demi plus de jeunes canadiens que de jeunes Québécois (23 % par rapport à 8 %) comme critère influençant leur identité. Le même constat s'applique chez leurs aînés dans des proportions moindres soit 22 % par rapport à 14 %. Quand on compare sur la base de la langue, on constate que les croyances religieuses sont considérées comme plus importantes pour les anglophones que pour les francophones dans des proportions de deux pour un chez les boomers, et de plus de trois pour un chez les jeunes.

L'honnêteté, valeur par excellence des Québécois et des Canadiens des autres régions

L'honnêteté est la valeur la plus souvent mentionnée de manière spontanée par les Québécois et les Canadiens de tous âges (moyenne de 11 % chez les jeunes et de 19 % chez les boomers).

Le mariage n'est plus autant synonyme d'une vie heureuse

Le mariage n'est pas synonyme d'une vie heureuse; c'est ce que pensent près des trois quarts des jeunes Québécois (72 %) et 64 % des boomers. Les proportions sont encore plus marquées chez les francophones. Les compatriotes des autres provinces abondent dans le même sens, plus faiblement toutefois, avec 65 % chez les jeunes et 56 % chez les baby-boomers.

Se sent-on davantage Québécois ou Canadien ?

Les Québécois, toutes générations confondues, ont un plus fort sentiment d'appartenance à leur province que les autres Canadiens. Ils placent à 37 % l'appartenance à leur province au premier rang alors que la moitié des jeunes et des baby-boomers des autres provinces se considèrent davantage comme citoyens canadiens (48 % et 51 %). Cette affirmation est encore plus marquée quand on compare francophones et anglophones.

La Charte des droits et libertés : symbole canadien par excellence

La Charte des droits et libertés est le symbole qui représente le mieux le Canada selon les répondants. Les deux générations de Québécois et les jeunes Canadiens des autres régions le pensent en majorité. Seuls les boomers lui préfèrent de peu le drapeau canadien.

A quoi préfère-t-on dépenser son argent ?

Un jeune de 16 à 25 ans sur quatre préfère s'acheter des vêtements. C'est encore plus vrai pour les femmes et pour les anglophones. Viennent ensuite les sorties, les activités culturelles et les repas à l'extérieur. Quant aux boomers, ils sont partagés entre les repas au restaurant, les sorties culturelles et l'entretien ou la décoration de la maison ainsi que les voyages ou les vêtements.

Les Québécois préfèrent la cuisine italienne mais adorent aussi les mets chinois

Près d'un Québécois sur trois craque pour la cuisine italienne alors que les Canadiens des autres provinces préfèrent les mets chinois mais les proportions sont très semblables, avoisinant les 30 %. Soulignons que les francophones optent légèrement plus pour les mets italiens et les anglophones pour les mets chinois.

Les saveurs internationales comptent de plus en plus d'adeptes avec les cuisines thai (7 %), indienne (6 %), mexicaine (4 %) et vietnamienne (3 %) qui gagnent en popularité auprès des Québécois. Mentionnons enfin que la cuisine française, même si elle est bien connue, ne recueille que 4 % de la faveur des Québécois, jeunes ou boomers et 2 % des autres Canadiens.

Les Canadiens des autres provinces sont plus enclins au bénévolat que les Québécois

Sept boomers et six jeunes Canadiens sur dix affirment faire du bénévolat, alors que la proportion est moindre pour les Québécois, soit 45 % chez les jeunes et 60 % chez les boomers. Soulignons également que la différence est marquante entre francophones et anglophones puisque ces derniers participent à plus de 75 % chez les boomers contre 60 % chez francophones, et à 65 % contre 43 % chez les jeunes.

Méthodologie de l'enquête
Des questions recoupant des données comparatives avec l'Indice MasterCard 2002 ont été incluses dans le sondage omnibus Focus de Environics Research. Cette enquête a été effectuée par téléphone entre le 7 et le 27 mars 2003, auprès de 2 012 Canadiens âgés de 18 ans et plus. Les résultats provenant d'un é chantillon de cette taille peuvent être considérés précis à + / -2,2 %, 19 fois sur 20.

En ce qui concerne les questions permettant de comparer les deux générations, Environics Research a sondé 1 000 Canadiens entre le 29 avril et le 7 mai dernier. L'échantillon a été scindé en deux sous-groupes parmi lesquels 500 entrevues ont été effectuées parmi le groupe des 16 à 25 ans, et 500 autres parmi le groupe des 45-55 ans. Les résultats obtenus dans chaque groupe d'âge sont considérés comme précis à +/- 4,1 %, 19 fois sur 20.

MasterCard International
MasterCard International propose le portefeuille le plus complet de marques de paiement parmi les plus acceptées et les plus connues dans le monde, dont MasterCard, Cirrus et Maestro. Avec environ 25 000 membres MasterCard, Cirrus et Maestro dans le monde, MasterCard dessert les consommateurs et les entreprises, grandes et petites, de 210 pays et territoires. MasterCard est le chef de file de la qualité et de l’innovation – elle propose une vaste gamme de modes de paiement aussi bien dans le monde virtuel que dans le monde réel. Sa campagne de publicité primée « ça n’a pas de prix » passe maintenant dans 96 pays et dans 45 langues, ce qui donne à sa marque une visibilité mondiale. Avec plus de 30 millions de points d’acceptation, dont 820 000 guichets automatiques MasterCardMD, MaestroMD, CirrusMD dans le monde, aucune autre carte de paiement n’est plus acceptée que MasterCard. Pour de plus amples renseignements, visiter le site www.mastercardinternational.com.