« Quand j’ai démarré mon entreprise, ma famille s’inquiétait pour l’entrée d’argent stable, et du fait de ne pas avoir de plan de retraite ou d’avantages sociaux. »

Après la naissance de son deuxième enfant, Chris s’est mis à la recherche d’un emploi lui permettant de passer plus de temps avec sa famille. Au début, il a travaillé comme homme à tout faire mais « … on doit compter sur l’économie au noir. Ma femme et moi, on n’appréciait pas tellement. » Alors en 2004, Chris a misé sur son talent de menuisier pour démarrer Kaben Contracting. « C’était l’incertitude. Jamais personne dans ma famille n’avait démarré une entreprise avant moi. »

Les trois premières années ont été difficiles et l’accès au crédit fut réellement essentiel. Aujourd’hui, Chris utilise sa carte MasterCardMD pour les dépenses imprévues, des matériaux ou des outils supplémentaires, et pour la paye. « Les personnes qui travaillent dans ce secteur vivent réellement au jour le jour. » En clair, si Chris ne peut pas accéder facilement aux sommes dont il a besoin pour couvrir le salaire des employés ou acheter les matériaux dont ils ont besoin, il risque de perdre son personnel et le contrat ne sera pas effectué comme il le devrait. Et terminer un travail dans les règles, peu importe la grosseur du projet, c’est l’aspect que Chris préfère dans son travail.

« Ça peut être un projet aussi simple que d’installer une rampe pour qu’un client de 90 ans puisse aller dans son sous-sol en toute sécurité. » Voilà le genre de projets qui fait de votre journée de 14 heures une journée bien remplie. Chris aime également s’impliquer dans les petits détails d’un travail, comme la menuiserie de finition ou l’installation de dosserets, par exemple. « Quand on a la bonne équipe, on peut se permettre de déléguer. Mais c’est difficile de déléguer des petits projets qu’on aime bien ! »

En affaires depuis 4 ans, Chris conseille « (démarrez votre entreprise) avant d’avoir des enfants. Il faut le faire quand on a de 15 à 16 heures par jour à consacrer à son entreprise ». Mais après avoir passé le cap des premières années difficiles, Chris ajoute en souriant, « Je suis toujours     là ! ». Et oui, si c’était à refaire, il serait partant !

Chris Dhirani

Kaben Contracting
Toronto, ON